Les nouveaux rythmes scolaires

Bien que le ministre Vincent Peillon garantie que la réforme des rythmes scolaires ne passera pas en force, de nombreuses mairies se disent concernées.

Il précise que le gouvernement Fillon avait mis en place en consultation, que le gouvernement auquel il appartient avait de même sur plusieurs mois et qu’il étaient normal que les mairies puissent faire de même. Le ministre aimerait voir la moitié des élèves passer à la semaine de 4,5 jours dès 2013 et laisse jusqu’à 2014 aux autres mairies pour mettre en place la réforme. Le ministère a d’ailleurs publié la circulaire d’application des nouveaux rythmes scolaires (principe général de l’organisation de la semaine scolaire de quatre jour et demi).

spectacle scolaire

Par contre, un peu moins de la moitié des Français pensent que les infrastructures dont sont munies leurs communes ne sont pas suffisantes pour la mise en place de cette réforme, c’est pourquoi une majorité privilégie une mise en place progressive de la réforme des rythmes scolaires.

Ce laps de temps permettrait aux mairies de mettre en place la réforme des rythmes éducatifs, comme par exemple avec la mairie de Paris.