Baisse de la consommation de vin en France

D’après une étude Vinexpo/IWSR (International Wine and Spirit Research) la consommation de vin dans l’hexagone va continuer de diminuer jusqu’en 2020, en particulier pour le vin rouge, tandis que la consommation mondiale restera en hausse, en particulier pour les spiritueux.

Production française

Il faut savoir que le vin est une production importante pour la France, cela représente 750 000 hectares de champs de vigne, soit l’équivalent d’un million de stades de rugby.
En valeur, cela représente même 15% de la production agricole pour « seulement » 3% des surfaces.
C’est d’ailleurs grâce à cela que la France est le premier pays exportateur de vin au monde en valeur.

Baisse de consommation

En France, la consommation moyenne est en baisse constante, en particulier pour le vin. En effet, la consommation moyenne en 1975 pour un français était de 100 litres par an, alors qu’en 2016 il ne consommait plus qu’un peu moins de 42 litres.

Toutefois on note des différences en fonction des âges, on note par exemple que les moins de 35 ans boivent trois fois moins de vin que la moyenne nationale, tandis que les 50-64 ans en boivent quasiment le double, ce qui en fait le public le plus prisé des espaces de stockage de vin à Paris et dans toute la France.

barril de vin

Une disparité selon les vins

Enfin, dernier point d’attention, la consommation des Français évolue également. Bien que le vin rouge reste le plus consommé avec 52% des parts de marché, il a perdu 12,47% sur trois ans, alors que le blanc a baissé de 4,26%.
De son côté le rosé est en légère hausse, tandis que les vins effervescents sont plus consommés à hauteur de 4%.

Les tendances changent, ainsi que la consommation des différents type d’alcool. Rendez-vous en 2020 pour faire le point !